Honneur aux personnes d’ascendance africaine francophones du Canada qui font la différence en affaires!

Le samedi 1ier décembre 2018, Mosaïque Interculurelle a présenté BRAVO 2018, activité qui honore des personnes d’ascendance africaine franophones qui font la différence en affaires. Cette activté a aussi présenté des artistes émergents de la communuauté : Abel Maxell, Ferline Régis, Joyce Slayer, Rujuno De La Cruz.
Photo de groupe à la fin de la soirée: Récipiendaires, Invités d’honneur, artistes invités, membres de Mosaïques Interculturelle.

Discours de Madame Marie-Françoise Megie, sénatrice Québec (Rougemont) 

Sénatrice Marie Françoise Megie – A droite, Yanick Dutelly, Maître de Cérémonie.

Discours sur l’entreprenariat

Ambassadeur d’Haïti, Monsieur Frantz Liautaud

La députée fédérale d’Ottawa-Vanier, Madame Mona Fortier

Distingués invités

L’année dernière, j’ai eu  le plaisir  de présenter un des premiers prix BRAVO, qui récompensaient les réalisations exceptionnelles de (six) femmesayant excellé dans des domaines traditionnellement réservés aux hommes, et quiont contribué à la diversité dans notre beau pays.

 Je vous remercie de m’avoir invitée à la deuxième édition de BRAVO, qui souligne, cetteannée, la contribution exemplaire de personnes  d’ascendance africainefrancophones du Canada qui font la différence en affaires.

L’an passé, j’ai eu le bonheur de rencontrer des femmes d’ascendance africaine d’Ottawa et de Gatineau, dans le cadre desactivités commémorant le mois de l’histoire des noirs. J’ai vu en elle unetelle énergie! Elles étaient des leaders, des combattantes, dans leurs milieux.

M. Louis Jacques Filion, titulaire de la Chaire d’entrepreneuriat Rogers– J.-A.-Bombardier deHEC Montréal a dit: «Dans presque tousles pays occidentaux, les immigrants sont deux fois plus entrepreneurs que lapopulation locale». Ils sont animés d’un besoin impérieux de s’accomplir, cequi expliquerait en partie leur dynamisme entrepreneurial. «Relever le défi dechanger de pays témoigne d’une volonté extraordinaire de suivre sa voie endehors des cadres reçus et en fonction d’une vision. C’est l’esprit même del’entrepreneur.»

Dans le cadre d’études récentes, des chercheurs de Statistique Canada ont utilisé des donnéesadministratives pour en apprendre davantage sur l’entrepreneuriat immigrant auCanada. Ils mentionnent que les entrepreneurs immigrants sont susceptiblesd’apporter des contributions directes en lançant de nouvelles entreprises et encréant des emplois. La création d’emplois est essentielle à la croissanceéconomique d’un pays.

Certains éléments portent à croire que le taux plus élevé de travail autonome chez les immigrantsest en partie attribuable à leur incapacité à trouver un bon emploi. Cetteassertion est appuyée par M. Pierre Duhamel, journaliste économique. Ilécrit : Les difficultésd’intégration en emploi mènent aussi nombre d’immigrants à embrasser l’entrepreneuriatpar dépit. «Quand tu maîtrises plus ou moins la langue de ton pays d’accueil,que tes diplômes ne sont pas reconnus et que les entreprises refusent det’embaucher, t’établir à ton compte est une des seules options qui restent pourmettre du pain sur la table».

Ayant de sressources financières et un réseau de relations limités, beaucoup de nouveauxarrivants lancent de petites entreprises dans des secteurs tels que lesdépanneurs, l’entretien ménager, la restauration –, ou qui répondent auxbesoins de leur propre communauté culturelle – épiceries, boutiques, salons decoiffure. Souvent, toute la famille contribue à faire rouler le commerce.Certains penseurs dénomment ce phénomène le «survipreneuriat».

Quel que soit la catégorie d’entreprise dans laquelle vous œuvrez, cela demande de la détermination,  du courage, de la persévérance et le goût du risque. Il faut aussi être capable d’accepter et  d’apprendre de ses échecs et de ses erreurs afin de continuer  et de réaliser ses rêves.

À vous, chers récipiendaires, votre réussite est un exemple concret que le succès arrive à tous ceux qui sont persévérants et résilients,  malgré le fait que vous appartenez à une minorité visible et que vous vivez dans une partie du pays ou votre langue n’est pas celle de la majorité. 

À vous tous et vous toutes, je lève mon chapeau!

Je vous remercie

Félicitations aux membres de Mosaïque Interculturelle pour l’organisation de ce genre d’événements. Nous en avons besoin pour le soutien et l’éveil du sentimentd’appartenance dans notre communauté.

EN SAVOIR PLUS..LES RÉCIPIENDAIRES